Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

grospeintre.over-blog.com

grospeintre.over-blog.com

Un Peu De Tout, Beaucoup De Rien


The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Publié par MecRéant sur 26 Décembre 2013, 21:55pm

Catégories : #Frankenstein, #Couleurs, #Peau, #Cuir, #Yeux, #Cheveux, #OSL, #Pas à Pas, #peinture

Maintenant que ma pièce est terminée, je vais pouvoir entamer l'épisode III.

Nous allons traiter dans cet épisode de la réalisation de la peau, du traitement du cuir (neuf), des cheveux, des yeux et de l'OSL, oui ça fait beaucoup...

Je vais essayer de ne pas être trop pénible, ni de vous bassiner avec trop de texte (c'est pas gagné !)

Et puis en même temps, si ça vous plait pas, je vous oblige pas à lire non plus...

A mon avis, le plus simple serait de lire cet article en plusieurs fois, mais vous faites bien ce que vous voulez après tout !

Maintenant que votre figurine est sous couchée, vous n'avez qu'une envie, c'est de vous mettre à la peinture, si c'est compréhensible, il convient malgré tout de ne pas se précipiter. Il va falloir bien réfléchir aux couleurs, teintes, à la lumière et à l'ambiance générale de votre pièce. Si le feeling peut parfois suffire, il est préférable de vous faire une idée globale de l'agencement des couleurs de votre fig au global.

Pour se faire, voici quelques références techniques à appréhender avant de frotter vos poils de pinceaux sur votre fig vierge de toute peinture (on se calme les pervers au fond, je vous vois !)

1.LA THEORIE DES COULEURS

Je ne vais pas vous faire la présentation de cette théorie en détail, déjà c'est long et pénible et soyons honnêtes, j'en serai bien incapable car c'est assez technique.

L'essentiel à retenir, c'est que certaines associations de couleurs sont plus agréables à l'oeil que d'autres.

Gardez à l'esprit que même si l'essentiel est de vous éclater à peindre, il est préférable que le résultat soit plaisant. Bien sûr, il est possible que votre choix de teintes soit tellement particulier qu'il ne plaise qu'à vous, et c'est déjà un bon début, mais en suivant les quelques conseils de cet article, vous devriez limiter les risques (même si je suis tout de même un partisan de l'école "je fais ce que je veux et je vous merde" !)

Alors cette théorie des couleurs, c'est quoi donc ? c'est une classification des différentes couleurs via un cercle chromatique.

Il faut savoir que les teintes opposées du cercle chromatique ont plus de chances de s'harmoniser entre elles.

Bien sûr il existe des partis pris chromatiques, tels que le camaïeu, les monochromes ou autres mais cette classification permet tout de même de s'y retrouver.

Voici un cercle chromatique:

Cercle chromatique

Cercle chromatique

Alors à quoi il va me servir ce cercle chromatique ?

Et bien à s'assurer que les couleurs que je vais utiliser s'harmonisent bien entre elles.

En fait il existe une multitude de possibilités d'harmonies de couleurs (deux, trois ou plein de couleurs...)

Sachez simplement que les couleurs qui sont situées à l'opposé du cercle chromatique fonctionnent bien si elles sont utilisées ensemble. Les couleurs opposées du cercle chromatique sont dites complémentaires.

Voici quelques exemples de ce que l'on peut s'amuser à faire en utilisant des couleurs complémentaires.

Bien sûr il s'agit plus de repères que de règles à suivre au sens strict.

Vous verrez d'ailleurs que les exemples utilisés ne suivent pas exactement les teintes du cercle (elles sont différentes car elles sont dégradées) mais l'idée globale est de respecter cette répartition.

Je vous rappelle que vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir.

Les couleurs des parties robotiques de cette pièce sont bien situées à l'opposé du cercle chromatique.Les couleurs des parties robotiques de cette pièce sont bien situées à l'opposé du cercle chromatique.

Les couleurs des parties robotiques de cette pièce sont bien situées à l'opposé du cercle chromatique.

La salopette et l'ours en peluche suivent la même logique.La salopette et l'ours en peluche suivent la même logique.

La salopette et l'ours en peluche suivent la même logique.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à faire quelques recherches sur le web, cela vous permettra de mieux appréhender certaines associations de couleurs et de comprendre beaucoup de chose. Ce que je viens de vous présenter n'est qu'une infime part de cette théorie des couleurs, beaucoup plus riche et plus complexe que cette bien modeste mise en image.

Et une fois que vous y serez familiarisé, vous verrez que tous les logos des différentes marques utilisent cette théorie alors que vous n'y prêtiez même pas attention jusqu'à aujourd'hui.

2. LES DIFFERENTS CONTRASTES

Pour faire en sorte qu'une figurine soit agréable à l'oeil, il convient de bien choisir ses couleurs et de ne pas utiliser trop de couleurs différentes.

Ce qui va permettre d'harmoniser le tout ce sont les différents contrastes. Si certains sont connus, d'autres sont plus abstraits.

Je prie les puristes de m'excuser si je n'utilise pas les termes appropriés (contrastes de valeurs etc...) mais je pense que ces termes sont un peu trop abstraits pour un premier contact. Nous allons nous contenter d'utiliser des termes simples.

Voici les différents contrastes:

  • Clair/Foncé

C'est simple, tout le monde le connaît mais on oublie parfois de l'utiliser.

Pour faire en sorte qu'une couleur soit jolie, il suffit d'utiliser différentes teintes pour que le résultat claque.

La photo suivante sera assez parlante. il suffit de regarder trois zones:

La fumée

La peau (même si la photo bouffe les contrastes...)

La zone chaussures/blouse.

Les deux premières zones sont dégradées du foncé au clair.

La zone chaussures/blouse illustre comment utiliser ce contraste pour faire ressortir deux couleurs: on utilise une couleur claire à côté d'une couleur foncée (comme sur la zone entre la bouteille de poison et le gant et entre la bouteille et le logo à tête de mort).

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE
  • Chaud/Froid

Là il va falloir faire appel à votre imagination.

Il existe deux sortes de couleurs: les chaudes et les froides.

Les couleurs chaudes sont celles qui rappellent le feu, les froides rappellent l'eau.

On peut aussi dire que l'on retrouve du rouge dans les couleurs chaudes et du bleu dans les couleurs froides mais vous me direz, le violet est un mélange des deux, alors il est chaud ou froid mon violet ? Tout dépend du ratio rouge/bleu du mélange. Un violet comprenant beaucoup de rouge sera chaud alors qu'un violet comprenant beaucoup de bleu sera froid...

Reprenons notre vieux à moustache, il est illustre bien les contrastes chaud/froid.

On trouve ce contraste sur la bouteille de poison entre le violet du liquide (couleur froide) et la fumée rose (couleur chaude).

C'est davantage parlant entre les gants (couleur chaude) et la blouse (couleur froide).

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Le dernier contraste le contraste entre:

  • Couleurs saturées/Couleurs désaturées.

C'est encore une fois un peu abstrait mais c'est un contraste qui nous sera assez utile au moment de la création de l'OSL (effet de lumière)...

Il s'agit d'opposer des couleurs vives à des couleurs plus éteintes.

Si nous reprenons notre scientifique, nous voyons que les gants sont assez vifs alors que la blouse est plus "neutre". C'est assez parlant avec deux couleurs différentes mais existe aussi avec une même couleur.

C'est le cas avec le dernier exemple concernant le jaune utilisé pour cet adorable ourson.

Celui de la tronçonneuse est saturé, celui du rembourrage sortant de la tête est désaturé.

ce qui fait la différence est le taux de blanc ou de couleur complémentaire utilisé dans le mélange.

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUEThe Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Pour le blanc, je pense que c'est assez simple à comprendre: si vous utiliser du jaune pur, il sera plus vif que si vous réalisez un mélange avec du blanc (qui sera plus clair mais moins vif, si vous me suivez toujours...)

Concernant la couleur complémentaire, il faut faire appel à votre mémoire. Si vous vous rappelez du cercle chromatique, vous pouvez désaturer votre couleur (la rendre moins vive) en incorporant à votre mélange la couleur qui se trouve à l'opposé du cercle chromatique.

En réalité, il est plus simple d'incorporer du blanc, du gris clair ou du bleu très clair (gris space wolf Games Workshop pour les anciennes références, ou fenrissian grey pour les nouvelles).

Si vous regardez à nouveau l'ours en peluche, vous pouvez constater qu'il est en grande partie peint avec des couleurs désaturées.

Voilà, nous avons fait le tour des différents contrastes utilisables.

Il nous reste néanmoins une chose importante à voir.

3. LA LUMIERE

L'autre chose à laquelle il va falloir être attentif, c'est l'éclairage de votre figurine.

En gros il faut réfléchir à l'ambiance que vous voulez donner à votre pièce.

D'où la lumière va-t-elle venir ? Du haut ? d'un côté ? de tous les côtés ?

Il y a différentes écoles, mais je dois avouer que je préfère souvent travailler en Zénithal.

  • La lumière zénithale, c'est quoi donc ?

C'est tout simplement lorsque le soleil est à son zénith, c'est a dire qu'elle va venir pile du dessus de votre pièce. Il suffit d'imaginer votre figurine avec une source de lumière positionnée au plus haut dans le ciel (comme le soleil à son zenith...)

Cela veut dire que tous vos éclaircissements vont être placés sur les parties supérieures des volumes de la figurine, et plus vous irez vers le sol, plus les teintes seront foncées et les ombres prononcées...

  • Une lumière latérale est utile lorsque vous souhaitez créer une ambiance particulière: pièce illuminée par une torche, scène autour d'un feu etc... Je ne me suis pas encore attelé à ce genre d'exercice mais j'ai déjà plein d'idées qui colleraient avec ce type d'éclairage. Si vous choisissez cette voie, les zones les plus claires de vos dégradés devront être les parties de votre figurine les plus proches de la zone de lumière. Il faudra même incorporer la teinte de cette fameuse source de lumière à la couleur à dégrader (mais nous en reparlerons au moment de traiter de l'OSL).
  • Une lumière gobale est traitée différemment: ce sont les parties les plus saillantes de la figurine qui sont éclaircies, cette technique est souvent utilisée pour les figurines Games Workshop. Je me garderai bien de mettre quelque photo de la firme anglaise pour illustrer mon propos, déjà pour éviter de faire de la pub, elle n'en a pas besoin mais surtout que je ne veux pas utiliser des photos de leur site sans autorisation. Certains se sont retrouvés au goulag pour moins que ça, bref passons, je m'égare !

Je reprends l'exemple 4 pour illustrer la technique de la lumière zénithale:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

On constate que la fourrure est plus claire sur la tête que sur les jambes, de la même manière, on voit bien que les parties du bras logiquement exposées à la lumière sont plus claires que les autres.

La figurine est entièrement traitée en lumière zénithale: la tronçonneuse est un autre exemple. C'est visible sur la chaine, sur les chevrons noirs et jaunes ainsi que sur le corps de la tronçonneuse.

Pourquoi est-ce que j'insiste autant sur la lumière zénithale ? Tout simplement parce que c'est le type de lumière que j'ai mis en pratique sur la créature de Frankenstein.

Et pourquoi vous avoir gonflé avec toutes ces notions complètement abstraites ?

Et bien parce que ce sont des termes qui reviendront régulièrement lors des explications à venir (de cet article ou des prochains...)

Si vous avez tout lu jusqu'ici, vous méritez bien une petite pause musicale avant de continuer...

Après cette petite pause, nous allons enfin nous intéresser à la peinture à proprement parler.

4.PEINTURE: PEAU DE LA CREATURE.

Quand je commence à peindre une figurine, je démarre toujours par la zone la plus grande de la pièce. Cela me permet d'avoir une vision globale de la pièce et de réfléchir aux teintes à utiliser pour que les autres parties de la fig soient en harmonie avec l'ensemble et se répondent bien les unes aux autres.

Pour ce qui est de notre figurine, la zone la plus grande, c'est la peau.

Habituellement, la peau de Franky (on va l'appeler comme ça, ce sera plus simple...) est représentée dans des teintes proches de celles-ci:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Alors oui c'est joli, c'est ancré dans la plupart des esprits: cette teinte nous vient des films classiques des années 30 ou plus précisément des affiches des films où le monstre était toujours représenté comme verdâtre.

Je voulais m'écarter de cette imagerie qui le présente comme un cadavre ambulant. Alors certes, il est composé de morceaux de cadavres, mais cela le rend moins humain. J'ai donc voulu faire une peau moins verte mais plus humaine, un peu comme le maquillage de Robert de Niro dans le film de Kenneth Branagh.

je ne voulais pas non plus qu'il ait une peau de bambin ou de nain, donc j'ai dû faire quelques mélanges. Ne sachant pas trop où j'allais avec mon OSL (Objet Source de Lumière en french...), je ne souhaitais pas utiliser trop de teintes différentes non plus et cela même si la fig représente bien un assemblage de parties diverses de corps et donc de différentes carnations.

Je voulais faire la même peau partout pour ensuite modifier les teintes avec des jus de couleur.

Donc pour commencer, j'ai utilisé du kislev flesh coupé avec du codex grey afin de désaturer la couleur. Notre sous-couche étant blanche, il faut savoir que la couleur obtenue sera plus claire que sur votre palette. Une fois le mélange réalisé, il faut diluer le tout, de manière à ce que notre peinture ne soit pas trop épaisse et ne masque les détails de la sculpture.

Après avoir passé deux voire trois couches, j'ai passé un lavis de reikland fleshshade sur toute les parties de la peau afin de bien marquer les reliefs de la pièce.

Le reikland fleshshade est une encre, elle va donc se déposer dans les creux de la figurine en séchant. Attention toutefois, les encres Games Workshop sont satinées, si vous ne faites pas attention, vous risquez de vous trouver avec une peinture brillante dans les creux (ce qui nuit à la lisibilité de la pièce) Il faudra donc rattraper le tout par la suite.

L'étape suivante consiste à attendre que le tout sèche et ensuite à reprendre les parties en relief avec la couleur de base.

A cette étape, voici ce que cela donne:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Il va falloir ensuite continuer a éclaircir les parties supérieures des volumes avec un mélange de plus en plus clair.

Si vous voulez que votre pièce soit un tant soit peu réaliste, il faut que les parties supérieures de votre fig soient plus claires que les parties inférieures de la même teinte. C'est à dire que le front et les épaules doivent être plus clairs que les abdominaux.

En voici une illustration une fois la pièce plus avancée:

Les épaules sont plus claires que les muscles abdominaux.

Les épaules sont plus claires que les muscles abdominaux.

Avant d'en arriver là, il va falloir continuer à contraster le tout. Nous allons donc ajouter davantage de couleur claire (Menoth White Highlight en l'occurence) à notre mélange à mesure que nous éclaircissons les reliefs supérieurs de notre figurine. Il faudra même ajouter du blanc pur à votre mélange pour les derniers éclaircissements (les zones les plus exposées à la lumière zénithale).

A mi chemin, nous arrivons à ce résultat:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Pour contraster une figurine, il ne suffit pas d'éclaircir les parties supérieures, il faut aussi ombrer les parties inférieures.

Pour rappel, voici les parties qui sont sensées recevoir le plus de lumière:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Vous remarquerez que ces parties sont aussi celles qui ont une ombre assez marquée.

Pour se faire, vous allez devoir utiliser des lavis Games Workshop, plus ou moins dilués et les appliquer dans les creux (et non pas sur la totalité de la fig comme nous avons pu le faire au début...)

Vois la liste des lavis utilisés sur cette pièce:

Reikland Fleshshade

Ogryn Flesh

Agrax Earthshade

Carroburg Crimson

Gryphone Sépia

Vous pouvez même faire vos propres mélanges en fonction de l'effet recherché.

Afin que vos dégradés soient les plus fin possibles, vous allez devoir alterner entre éclaircissements et ombrages et ne cesser que lorsque vous estimerez que c'est suffisant.

Il faut savoir quelques petites choses à ce sujet:

  • Vous ne pourrez jamais savoir si votre couleur est assez contrastée avant d'avoir peint les zones adjacentes à la partie que vous travaillez, qui une fois peintes vous obligeront certainement à revenir travailler votre peau.
  • Lorsque vous estimez que c'est assez contrasté, c'est que vous avez probablement fait 75% du boulot, il faudra persévérer.
  • Une bonne solution pour tester si votre zone est assez contrastée, c'est de prendre en photo votre pièce et de passer la photo en noir et blanc via un logiciel de retouche photo, ou d'instagram si vous disposez d'un téléphone portable, les filtres Willow et Inkwell sont plutôt efficaces pour ce genre de tests. Si la zone travaillée vous apparaît assez contrastée en noir et blanc c'est que c'est tout bon.

Comment lisser mes dégradés ?

En diluant bien vos mélanges en en alternant les tirages et poussages de pigments, je m'explique.

Votre pinceau ne devra pas faire les mêmes mouvements en fonction de ce que vous faites: éclaircissement ou ombrages.

Il vous faudra pousser les pigments vers le haut pour les éclaircissements et les tirer vers le bas pour les ombrages.

un dessin valant mieux qu'un long discours, voici dans quel sens bouger votre pinceau quand vous faites un éclaircissement (flèche blanche, donc frotter votre pinceau du bas vers le haut) ou un ombrage (flèche noire donc dans l'autre sens).

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

L'accumulation de pigments déposée par de fines couches de peintures diluées permettra de réaliser un dégradé fin (parfois appelé fondu...)

Bien sûr cette technique ne fonctionnera que sur des zones assez larges. Elle est impossible à réaliser sur des parties plus fines comme celle du front. Sur une partie comme le front, vous devrez avoir des ombrages plus francs, moins progressifs et utiliser une peinture moins diluée.

Voici où vous en serez une fois ces différentes étapes réalisées (alternance entre éclaircissements et ombrages):

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Si vous souhaitez que vos dégradés soient propres, il faut parfois appliquer quelques jus (autre nom des lavis) sur les zones intermédiaires. Les zones intermédiaires sont celles qui se trouvent entre les zones les plus claires et les plus foncées. Celle où votre couleur est la plus "neutre".

Les lavis les plus rouges seront quant à eux réservés à des parties stratégiques de Franky (les parties en cours de cicatrisation, les poches sous les yeux...)

5.CHEVEUX/FOURRURE/CUIR

Maintenant que nous avons vu les principes de base de la peinture, nous allons nous attaquer à différentes zones afin d'appliquer les techniques ci dessus mais aussi quelques variantes.

Cheveux

Je voulais malgré tout retrouver la couleur verdâtre de franky sur ma pièce. Etant parti sur une pièce plutôt sobre en couleurs saturées (j'ai dû me faire violence, j'aime bien les couleurs qui pètent habituellement...) j'ai décidé de peindre les cheveux en vert.

Voici comment procéder:

Peindre une base en vert foncé désaturé (Waaagh Flesh)

Ombrer avec une encre bleue (Drakenhoff Nightshade)

Puis éclaircir en ajoutant du vert clair au vert foncé.

Pour se faire vous pouvez opter pour un brossage à sec. Mais c'est quoi donc ?

Le brossage à sec, c'est mettre peu de peinture sur un pinceau qui ne craint pas trop (un vieux pinceau), essuyer le tout sur du papier absorbant de manière à ce qu'il ne reste qu'un peu de peinture sur votre pinceau puis frotter votre pinceau perpendiculairement par rapport à la zone à peindre. Ainsi, la peinture ne se déposera que sur les reliefs.

Cette technique a des inconvénients:

  • Elle demande une certaine pratique
  • Elle manque cruellement de précision (vous risquez de déborder sur des zones déjà peintes, et ça c'est moche !)
  • Les couleurs ne ressortent pas assez.

L'autre technique est simple: peindre les mèches une par une. Alors oui c'est long, mais c'est plus précis, vous contrôlez mieux les zones à éclaircir et donc la pose de lumière.

De plus, vous pouvez faire en sorte de peindre les mèches de couleur légèrement différentes afin que cela soit un peu plus réaliste.

En effet, il va falloir incorporer à votre mélange les couleurs suivantes (à mesure que vous arrivez vers les zones les plus claires à peindre):

Vert clair (Japanese Uniform)

Jaune (Flash Gitz Yellow)

et enfin une pointe de blanc (White Scar)

La touche presque finale est de réaliser un mélange de glacis (encre très diluée mais riche en pigments, très vive) vert et jaune et de l'appliquer sur les parties à faire ressortir.

Une fois tout cela terminé, vous obtiendrez une belle couleur pétante...... mais elle brille affreusement !

Pas de panique, la solution est de passer une voire deux couches de vernis mat, et le tour est joué !

Voici les cheveux terminés:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Fourrure

La fourrure de la veste est traitée de la même manière, mais sans les glacis, faut pas déconner non plus, c'est une fourrure, pas un boa de Régine !

Base: Gris foncé (mélange de Dark Reaper+CodexGrey)

Ombrage: jus de gris foncé/marron dans les creux (Lavis GW très dilués: Badab Black/Gryphone Sépia/Agrax Earthshade)

Eclaircissements: Intégrer au mélange de base davantage de gris clair puis faire des éclaircissements différents en fonction des touffes de poil en intégrant au melange du blanc (White Scar), ou du blanc cassé (Menoth White Highlight) ou même de la couleur chair (Kislev Flesh).

Vous pouvez ensuite à nouveau ombrer la base des touffes de poil avec différents lavis afin de ne pas avoir une couleur uniforme...

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Cuir

Mêmes techniques qu'au dessus:

Base: Scorched Brown

Ombrage: Petite variante: ne pas hésiter à utiliser des lavis GW purs, le cuir de la veste doit être neuf (contrairement à la ceinture, aux bottes, que nous verrons lors du prochain épisode...) et il doit donc briller. J'ai utilisé:

du Badab Black

du Agrax Earthshade

du Devlan Mud

Eclaircissements: reprendre les reliefs avec du Scorched Brown puis incorporer du orange (Troll Slayer Orange) et ensuite du Brun clair (Bubonic Brown)

Voilà le résultat:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE
The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Yeux

contrairement à ce que l'on pense, les yeux sont assez simples à peindre. Il suffit juste de prendre un oeil en photo (le votre, c'est plus simple...)

Il faut donc vous selfier l'oeil (langage à destination de tous les kevins qui passent par là...)

Vous constaterez que la pupille n'apparait jamais entièrement, elle n'est donc jamais ronde mais est couverte par les paupières supérieures et inférieures.

Peindre un oeil c'est donc: peindre une zone en blanc et peindre une autre zone plus réduite en noir (ou autre couleur foncée de votre choix)

Alors, oui cela demande une certaine précision, mais:

En cas de débordement, il ne fait surtout pas hésiter à tout reprendre pour un résultat plus net (il est plus difficile de retoucher à un oeil raté que de recommencer)

Il est préférable de peindre la partie blanche de l'oeil d'une dimension supérieure à la dimension finale. vous retoucherez le tout avec une couleur de peau foncée ensuite

Il est plus simple de peindre un regard de biais qu'un regard de face, et c'est aussi plus réaliste

Le plus complique c'est de peindre le 2e oeil pour qu'il soit parallèle au premier (c'est mieux...)

Je n'ai pas de technique à vous donner, la meilleure étant de vous exercer, encore et toujours. vous pouvez très bien utiliser une vieille figurine qui servira de cobaye pour tous les strabismes que vous pourrez imaginer !

Voici le regard vitreux/perdu (rayez la mention inutile) de notre Franky:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

OSL

Alors, autant se dire les choses tout de suite, c'est mon tout premier OSL.

C'est quoi un OSL.

C'est réaliser une effet en trompe l'oeil pour simuler une lumière venant d'un objet et se reflétant sur une partie de la figurine.

Vu la pièce, je ne pouvais pas me passer de ce type d'effet. Et oui, ça permettait de faire un clin d'oeil aux films de James Whale dans lesquels c'est l'électricité qui donne vie à Franky.

La couleur de l'OSL coulait donc de source, de plus, c'est une couleur froide qui doit bien fonctionner avec les parties déjà chaudes/froides de la peau (rappelez-vous, le ratio de rouge/bleu toussa...)

Alors comment faire un OSL, déjà, j'ai peint la partie métallique autour de la sphère en doré afin de donner une petit côté Steampunk à l'ensemble.

j'ai utilisé du Bright Gold ombré avec du Ogryn Flesh pour cette partie de la pièce.

Ensuite, il suffit de se rappeler la technique de la peinture zénithale mais d'imaginer que la source de lumière provient de la sphère.

Plus on sera proche d'elle, plus la zone à peindre sera claire.

J'ai toujours pensé qu'une bonne lumière zénithale était obtenue en mélangeant la teinte de la zone à éclairer avec celle de la source de lumière histoire que cela soit progressif.

Je me suis lancé en tentant autre chose:

  • J'ai peint la sphère en Bleu turquoise (Hawk turquoise)
  • J'ai peint toutes les zones qui devaient être éclairées de la même couleur directement (sans mélanger avec la teinte de la zone à éclairer) pour que la lumière soit vive.
  • Pour se faire, j'ai utilisé une technique bien connue des anciens joueurs de Nécromunda: j'ai placé la sphère à hauteur de mes yeux et j'ai ensuite tourné la fig pour pouvoir tracer une ligne de visée partant de mon oeil, passant par la sphère (enfin un peu au dessus hein, sinon on voit rien !) et finissant sur la zone à peindre. En fonction de l'éloignement entre la sphère et la zone, je savais que le bleu devait perdre en intensité.

J'ai donc fait du barbouillage sur les zones que je pensais devoir éclairer. Ensuite, j'ai ombré le tout en incorporant du bleu foncé/gris en lavis sur les zones les plus éloignées de la sphère (source de lumière). à l'inverse, j'ai commencé à réaliser un dégradé sur la sphère pour simuler une effet de lumière. Je suis parti du Hawk turquoise à l'extérieur de la sphère pour aller vers une couleur de plus en plus blanche au milieu de la sphère. Rien de très compliqué, il faut intégrer du blanc dans notre couleur jusqu'à arriver à un blanc presque pur au centre de la sphère.

Ensuite, il suffit d'appliquer les mêmes éclaircissements sur les zones les plus proches de la sphère, et de garder des éclaircissements moins vifs à mesure que vous vous éloignez de la source de lumière.

Gardez donc bien vos différents mélanges disponibles afin de retrouver les différentes teintes utiles à ce dégradé un peu spécial.

une fois tout cela réalisé, voilà le résultat:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

C'est pas mal, mais je trouvais le résultat un peu violent (sur la partie basse de la joue et aussi à l'intérieur de la veste...)

J'ai donc fait quelques retouches afin que l'OSL soit moins violent, histoire que le regard du spectateur ne soit pas attiré uniquement pas cet effet.

Certes c'est un point focal (cela doit attirer le regard), mais les autres zones doivent rester attractives et ne pas être vampirisées par un effet trop criard.

Après quelques retouches, voici le résultat final:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

Après toutes ces explications abstraites ou tordues, je crois qu'il est temps de vous laisser.

Et oui, cet épisode est maintenant terminé, j'en prévois encore deux, certainement moins longs que celui-ci.

N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires afin que le contenu des prochains articles réponde à vos attentes.

Bonne peindouille et bonne année aussi, tant que j'y suis !

Comme dirait monsieur Phal:

The Pride of Frankenstein - Episode 3 - THEORIE ET PRATIQUE

A bientôt !

Voici les liens des autres épisodes:

Commenter cet article

Thantor 02/01/2014 13:57

Un vrai régal cet article, bien joué camarade, à plus!!

MecRéant 03/01/2014 10:11

Merci vieux !

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents